Archives de catégorie : biographie

Biographie dans l’hebdo des socialistes

« Les socialistes unis pour la diversitéL’hebdo des socialistes n°462 »Vous avez dit diversité ?
Akli Mellouli le souligne d’emblée, il a du mal avec le mot « diversité ».

Pour cet élu de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), tête de liste aux prochaines élections municipales, ça ne veut pas dire grand chose : « Nous sommes tous divers, par essence, donc vous parlez des talents de la diversité ou de la diversité des talents ? »

Si Akli refuse cette appellation de candidat « issu de… », c’est assurément parce qu’il milite depuis vingt ans et se présente dans la ville où il est arrivé avec ses parents plus de quarante ans auparavant.

Né en Algérie en 1959, Akli Mellouli quitte avec toute sa famille ce pays cinq ans plus tard, pour rejoindre son père conducteur d’engins dans le 94. Son enfance est plutôt banale, celle d’un enfant puis d’un adolescent plus intéressé par les blousons noirs que par les bancs de l’école. Il entame à 18 ans un BTS de technicien de maintenance, qu’il ne terminera pas. Pour éviter les foudres paternelles, Akli part faire son service militaire, non loin d’Alger. « J’ai découvert une autre planète, en me retrouvant dans un milieu très politisé où tout le monde lisait les journaux français. »

À son retour, Akli a 21 ans, nous sommes en mai 1981 : « On se sentait bien. » Le jeune trublion a mûri et doit trouver un emploi. On lui propose d’animer une colonie de vacances « avec des gamins emmerdants », ce sera le déclic. Un an plus tard, il anime la MJC de Bonneuil, puis poursuit sa carrière d’éducateur à Créteil. Son engagement n’est alors pas uniquement social puisqu’il devient coordinateur d’Equal, un projet européen contre les discriminations au travail, piloté par la CFDT.

Aujourd’hui, Akli Mellouli n’hésite pas à imposer son style : « Mes origines, c’est ce qui me caractérise, pas ce qui me définit. » De son expérience des jeunes, dans des coins sensibles, il tire une vision déterminée de la politique que la France devrait mener avec ses immigrés : « Je voudrais ne plus entendre parler d’intégration, c’est un mot galvaudé, une sémantique stigmatisante. »

Élu depuis 2001, Akli n’est pas pour « une société où l’on mettrait tel ou tel en avant, à promouvoir en fonction de… mais bien de faire tout pour construire un espace où personne n’est laissé à la traîne ».

Ariane Vincent

Publié dans ACCUEIL, biographie | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Biographie dans l’hebdo des socialistes

Vous avez dit diversité ?

Vous avez dit diversité ?

Akli Mellouli le souligne d’emblée, il a du mal avec le mot « diversité ».

Pour cet élu de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), tête de liste aux prochaines élections municipales, ça ne veut pas dire grand chose : « Nous sommes tous divers, par essence, donc vous parlez des talents de la diversité ou de la diversité des talents ? »

Si Akli refuse cette appellation de candidat « issu de… », c’est assurément parce qu’il milite depuis vingt ans et se présente dans la ville où il est arrivé avec ses parents plus de quarante ans auparavant.

Né en Algérie en 1959, Akli Mellouli quitte avec toute sa famille ce pays cinq ans plus tard, pour rejoindre son père conducteur d’engins dans le 94. Son enfance est plutôt banale, celle d’un enfant puis d’un adolescent plus intéressé par les blousons noirs que par les bancs de l’école. Il entame à 18 ans un BTS de technicien de maintenance, qu’il ne terminera pas. Pour éviter les foudres paternelles, Akli part faire son service militaire, non loin d’Alger. « J’ai découvert une autre planète, en me retrouvant dans un milieu très politisé où tout le monde lisait les journaux français. » (suite…)

Publié dans ACCUEIL, biographie, En savoir un peu plus | Commentaires fermés sur Vous avez dit diversité ?

Biographie express

Je suis né en 1959 en Algérie, mon pays natal m’a appris beaucoup de choses sur le sens de la vie, mes parents ont ensuite immigré en France. Très jeune je m’engage dans l’action publique car je me considère comme un citoyen à part entière dans cette société. Investis d’un sentiment de responsabilités je me dis que je peux moi aussi apporter ma pierre à l’édifice et participer à la construction de la nation française.

 

En 1981 je deviens animateur en centre de loisir de ma ville, en 1988 je suis directeur d’un centre social et je prends pour la première fois ma carte au parti socialiste. De 1993 à 1996 je suis directeur de l’office municipal de Torcy, dans lequel je m’occupe du secteur de l’animation et de la prévention. De 1996 à 2000 je suis chef de projet politique de la ville à Palaiseau. L’année suivante en 2001 je rentre au conseil Municipal de Bonneuil-sur-Marne en tant que conseiller Municipal à la démocratie local. De 2000 à 2002 je suis chargé de mission à la ligue de l’enseignement.

 

En 2003 je m’investis en tant que chef de projet à la CFDT, syndicat auquel j’ai appartenu très tôt fidèle à mes convictions Rocardiennes. En 2005 jusqu’à aujourd’hui je travaille auprès du président de la région Île-de-France, Jean-Paul HUCHON, en qualité de Conseiller technique sur les thématiques de la politique de la ville, démocratie régionale, vie associative et sécurité.

 

En 2008 je deviens Maire adjoint à Bonneuil en charge de la culture et du tourisme, je suis également le président du groupe socialiste. En parallèle à mon activité professionnelle j’ai obtenu un diplôme de Hautes Etudes de pratique Sociale en 1996 et un diplôme de coordonnateur des politiques de sécurité urbaine en 1999.

 

Bonneuillois depuis toujours j’aime cette ville qui me tient profondément à cœur. Je tiens plus que tout à participer à sa mutation qui est profonde en ce moment et va changer au quotidien la vie des Bonneuillois. En tant qu’élu de la république et homme de convictions je me tiens à votre service.

 

 

Akli MELLOULI

Publié dans ACCUEIL, biographie, Biographie Express | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Biographie express

Entretient bio akli

Entretien le 04/12/2003
Nous avons rencontré Akli Mellouli, militant associatif à l’époque de la marche. Aujourd’hui, conseiller municipal PS de Bonneuil-sur-Marne dans le Val-de-Marne, il nous donne son impression vingt ans après…
1. Quel souvenir gardes-tu de cette période 1983-84 ? As-tu participé à ces marches ?
A l’époque j’étais animateur dans une MJC du Val-de-Marne. On a suivi les événements dans les médias comme la plupart des gens. Pour sensibiliser les jeunes de nos quartiers à ce combat, on a organisé un tournois de football dont la finale a eu lieu au stade Charléty. Un match qui opposa Créteil/Bonneuil à Bondy et dont l’arbitre était Daniel Cohn-Bendit ! Après cela, certains d’entre nous ont participé à la Marche pour l’égalité, celle qui avait eu lieu à mobylette…
2. Quel bilan tires-tu 20 ans après ?
Sur la durée, un élément positif est qu’il y a eu une prise de conscience, l’élément négatif est que l’instrumentalisation a été très rapide. C’est à ce moment que le concept de  » beur  » est apparu. Pour moi, c’est un terme péjoratif parce qu’il suggère un  » entre deux « . Pas tout à faire maghrébien et pas entièrement Français. En outre, à l’époque, on a éludé la question de l’islam. Rien n’a été fait dans le sens d’une sécularisation de l’islam et aujourd’hui, ça nous revient comme un retour de bâton. Un des enseignements de ces vingt ans c’est qu’on a oublié l’universalité. La société n’est pas en capacité d’accueillir ces personnes issues de l’immigration.
3. Entre la tentation communautariste et l’individualisme, comment lutter pour « l’intégration » et garder le sens du collectif ?
On manque cruellement de symboles. Le système lui-même fonctionne mal. Hier la société politique nous victimisait, aujourd’hui elle se justifie, se comportant comme si elle était  » obligée  » de nous intégrer politique. Il faut développer une culture de l’égalité, car les vraies luttes portent sur les inégalités sociales.
Aujourd’hui, les gens veulent choisir leur vie. Il y a un véritable enjeu autour de la notion d’émancipation en même temps qu’on doit reproduire du sens commun pour lutter contre l’individualisme et le repli sur soi.
20 ans après, on attend de la gauche qu’elle abolisse une autre double peine, celle de l’isolement et de la discrimination et qu’elle se batte pour faire triompher une culture de l’égalité.

Bonneuil/
Publié dans ACCUEIL, biographie, En savoir un peu plus | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Entretient bio akli
Page 1 sur 11