Ma declaration d’orientation bugétaire 2013 pour BONNEUIL

                                   DECLARATION DU GROUPE SOCIALISTE

Madame Monsieur, Cher(es) collègues,

akli melllouli photo 5Notre municipalité s’apprête à voter son budget. 45 567 196€ en fonctionnement, 22 943 058€ en investissement soit un budget total de 68 510 218€. Bonneuil-sur-Marne est une des villes les plus riches du département si l’on prend en compte son nombre d’habitants.

Si l’on compare avec d’autres villes de la même taille comme  Arcueil dont le budget total s’élève à 51 788 000 € avec 13 057 000 € en investissement et 38 730 000€ en fonctionnement, on voit bien que nous avons plus de marge de manœuvre sachant en plus qu’Arcueil est déjà une ville aisée.

Notre ville a donc des ressources financières c’est indéniable, elle est riche mais les Bonneuillois ne le sont pas pour autant. Cette marge de manœuvre plus importante qu’ailleurs ne doit pas néanmoins nous laisser dériver.

Lorsque l’on observe de plus près les dépenses de fonctionnement par nature et par service on se rend compte, comme nous l’avons fait remarquer régulièrement, que certains choix ne nous conviennent pas toujours. Comment expliquer que le budget de la communication avec 512 332 € arrive en neuvième position et que celui des relations publiques avec 938 330 € soit en huitième position.
Nos dépenses en communication atteignent le même montant que les dépenses en communication de certaines régions de France comme la Picardie.

Certaines de ces dépenses en communication sont pour nous superflues en ces temps de crise. Une ville comme Chennevières aussi grande que la nôtre a récemment diminué sa production de bulletins municipaux pour réduire ses dépenses de fonctionnement. Nous pouvons nous aussi trouver des marges financières nécessaires à la bonne gestion de notre budget.

Le budget des relations publiques est lui aussi conséquent même si ces deux budgets subissent cette année, une baisse de 5% ce qui pour nous, va dans le bon sens.

Comme on peut le constater il y a pour 2013 un véritable décalage entre nos recettes et nos dépenses d’investissement.  Cette année avec seulement 6 378 216€ en recettes d’investissement il nous est proposé de réaliser un emprunt de 11 836 716 € pour arriver à l’équilibre. Cet emprunt est considérable. On investi certes pour nos équipements publics mais surtout on s’endette en fin de mandat…

Chaque année la dette de la ville coûte plus de 3 600 000€ dans les dépenses du budget.
Elle se monte en fonctionnement cette année à 1 006 523€ pour rembourser les intérêts et à 2 753 994€ pour rembourser les emprunts. Année après année ces sommes augmentent et pèsent sur nos finances, cela ne représente cette année que 5.4% du budget total de la commune mais ça n’ira pas en s’arrangeant avec cette proposition d’emprunt.

Nous comprenons la nécessité de réaliser de nouveaux équipements publics, je ne vais pas les énumérer, ils viennent déjà d’êtres cités (EPAD, salle du haut Bonneuil, rénovation urbaine…). En début de mandat en 2008 Bonneuil était en ce qui concerne l’endettement encore en zone verte, cela signifie que sa dette totale pouvait se rembourser en moins de 8 ans grâce à son autofinancement. Aujourd’hui cela n’est plus possible. Notre ville rentre dangereusement dans la zone orange avec un remboursement de plus de 11 ans, ce qui signifie que la dette va coûter à chaque fois plus cher pour la commune.

Cet emprunt nous pose un réel souci, à l’instant même où je vous parle notre dette totale s’élève à 42% du budget primitif 2013 qui nous est proposé. Nous sommes certes moins endettés que l’Etat dont la dette correspond à 91% de son PIB mais nous le sommes quand même. Si nous validons cet emprunt de plus de 11 millions d’euros soit l’équivalent d’un quart de notre dette actuelle, notre dette totale va s’élever à  40 494 886€ soit 59.1% de notre budget primitif 2013.

Cet endettement va se répercuter sur les années à venir et sur les générations futures. En 2000 notre dette par habitant s’élevait à 1588€ aujourd’hui elle va atteindre les 2 385 €.

Nous nous félicitons que sur notre proposition, en accord avec la majorité municipale, nous n’avons pas augmenté les impôts et nous devons continuer à améliorer efficacement la maîtrise de nos dépenses tout en préservant un service public de qualité et en favorisant l’action à la population.

Malgré nos divergences d’appréciation sur certaines lignes budgétaires, nous sommes conscients que ce budget est le fruit d’un compromis entre nos différents composantes municipales, et ce débat nécessaire que nous avons régulièrement doit nous permettre de trouver la maîtrise nécessaire pour préserver l’intérêt général, c’est-à-dire l’intérêt des Bonneuillois et des Bonneuilloises et leurs aspirations à mieux vivre leur ville.

Il est essentiel pour nous, à la fois de maîtriser les dépenses publiques et de continuer à améliorer notre politique publique pour qu’elle réponde au mieux aux exigences et enjeux de notre société et permette à chacun de vivre agréablement et dignement dans une ville harmonieuse, agréable et sûre.

Malgré nos divergences sur certains choix, nous voterons ce budget qui globalement répond à ces attentes.

Ce contenu a été publié dans ACCUEIL, BONNEUIL 2014. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.