Nous devons retrouver le chemin du dialogue et de la concertation !

Le Comité Technique Paritaire du Mardi 9 Novembre 2011 n’a pas pu se tenir car les syndicats CGT et CFDT n’ont pas voulu siéger. L’UGICGT était présente mais avait déjà fait un canevas de propositions. Devant cette situation qui vient s’ajouter à celle vécue récemment au sein de l’OPH de Bonneuil il est pour moi important de rappeler les positions du groupe socialiste :

–                      1/     Nous avons voté contre la réorganisation des services

 –                      2/  Nous avons voté contre le régime indemnitaire. Nous nous sommes félicités de l’enveloppe globale allouée mais le contenu n’était pas à la hauteur des enjeux de notre vision.

 –                      3/ Nous avons décidé avec le groupe EELV de faire NPPV sur l’aménagement du temps de travail considéré comme une potentielle remise en cause des trente cinq heures.

La situation que nous vivons aujourd’hui et les revendications syndicales découlent pour nous de ces trois axes et de la méthode employée pour la mise en œuvre.

Pour le Groupe socialiste il est urgent de se mettre autour de la table avec les partenaires sociaux dans le respect de chacun. Il est de notre responsabilité en tant qu’employeur de tout faire pour trouver de façon concertée des solutions pertinentes qui répondent à la fois aux aspirations des agents de la collectivité et à la qualité du service que nous devons rendre à la population.

Pour nous l’intimidation, le mépris, la manipulation ne peuvent pas et ne seront jamais un mode de management. Le dialogue social doit être notre force et notre vitalité dans le respect des rôles de chacun.

          Akli MELLOULI

 Président du groupe socialiste

 

Ce contenu a été publié dans ACCUEIL, Mes mandats électifs, Président de groupe socialiste, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.